Se remettre de l’abus narcissique : par où commencer

L’abus narcissique est une force puissante qui peut vous transpercez, vous engloutir avant de vous recracher, vous laissant avec une estime de soi brisée, un stress post-traumatique, une impression ardente d’inutilité et de la haine de soi. Vous pouvez avoir l’impression que les horreurs de l’abus narcissique ne vous quitteront jamais. Vous portez un « bagage » émotionnel et psychologique et vous pourriez vous considérer comme étant victime. Votre identité a été détournée et systématiquement effacée, vous rendant ainsi vulnérable à d’autres manipulations. Pour couronner le tout, votre état d’anxiété et de confusion continue à vous paralyser et vous empêche de prendre des dispositions énergiques pour prendre en main votre vie. Vous pensez être incapable d’apporter un changement à votre vie. Vous êtes envahi et terrifié par l’avenir. Pire que tout, vous n’avez aucune idée par où commencer votre délivrance de l’abus narcissique.

C’est bien vrai; les abus narcissiques peuvent affecter sérieusement la volonté d’une personne et la rendre incapable à se défendre. Cependant, tout ce qu’il faut pour faire une différence, c’est une ingérence et un peu de soutien. Une fois que vous enflammez l’étincelle, on ne sait pas à quel point le feu s’enflammera.

Ce qui suit est un guide pour vous aider à guérir de l’abus narcissique

1. Reconnaître les signes d’abus narcissiques

Une relation entachée par des abus narcissiques comporte certains des symptômes suivants :

  • C’est déséquilibré : l’autre personne semble prendre le dessus et avoir le dernier mot, et vous devez lutter pour être sur un pied d’égalité. Ses problèmes sont prioritaires. Lorsque vous essayez de vous exprimer ou de vous affirmer, il trouve un moyen de vous refouler en arrière-plan et ramener l’attention sur lui.
  • C’est manipulateur : comme être sous un charme, l’autre personne semble avoir une capacité troublante de tirer les ficelles et faire ce qu’il veut de vous. Souvent, c’est hors de votre volonté, mais ça arrive tout de même. Lorsque vous essayez de le persuader, vous vous heurtez à tellement d’obstacles que vous abandonnez.
  • C’est intrusif : il occupe une place permanente dans votre esprit. Il ne semble pas y avoir de séparation psychologique entre vous et il entre dans votre espace émotionnel sans effort. Vous ressentez le besoin « d’air » psychologique, mais vous vous sentez très coupable. Être un individu distinct ayant le contrôle de son destin ne semble pas être une possibilité avec lui.
  • C’est rigide : la relation ne vous aide pas à évoluer, et vous avez l’impression qu’elle n’avance pas. Vous avez envie d’une relation entière
  • C’est épuisant : vous avez l’impression de marcher sur des œufs, lorsque vous êtes autour de lui. Il n’y a pas de raison particulière. Le simple fait d’être avec lui vous rend anxieux, comme si vous n’étiez pas à la hauteur et que vous deviez prouver votre valeur.
  • C’est oppressant : on tient pour acquis que l’autre personne est supérieure. Après avoir passé du temps avec lui, vous avez un sentiment pitoyable d’infériorité.
  • C’est vide : la relation semble vide et triste, et vous ne gagnez pas beaucoup d’un point de vue émotionnel.
  • C’est troublant : on ne parvient jamais à trouver la stabilité. Il y a toujours un drame qui doit être abordé ou quelque chose qui rend l’autre malheureuse que vous sentez obligé à normaliser. Vous aspirez à la paix et à la sécurité, mais cela vous échappe toujours.
  • Ça vous contrarie : il semble y avoir une force invisible qui vous pousse vers l’autre. Même lorsque vous vous séparez momentanément, il suffit d’une simple question pour vous attirer à nouveau et vous distraire de votre tâche. Vous vous sentez incapable de résister à cette force émotionnelle qui semble mener sa propre existence.

Il est important de garder ces symptômes en tête afin que vous puissiez vous rappeler que certaines dynamiques relationnelles ne sont pas permises. En reconnaissant que vos relations manquent d’équilibre, vous pouvez obtenir un point de vue sur la façon dont vous aimeriez poursuivre votre relation.

2. Laisser tomber l’étiquette de « victime »

Tant que vous vous considérez comme une victime, vous perpétuerez et renforcerez inconsciemment, bien que nos expériences nous façonnent et définissent notre présent, c’est à nous de créer une identité. L’alternative à être victime de narcissisme est de vous considérer comme sa cible . Pour une raison ou une autre, vous vous êtes retrouvé sur le radar d’un narcissiste. Cela peut arriver à n’importe qui, par la naissance ou la malchance. Dès que vous devenez conscient des effets destructifs du narcissisme et à quel point cela a été préjudiciable à votre vie, vous gagnez le pouvoir profond du choix.

Vous pouvez soit laisser votre conditionnement passé vous endoctriner, ou vous pouvez décider d’avancer vers un nouvel avenir basé sur de nouvelles expériences, qui finissent par remplacer les anciennes. La manière dont une personne s’identifie est extrêmement importante. Une étiquette est une prophétie qui ne fait que s’approfondir. Seriez-vous une victime impuissante ou une cible qui refuse d’être manipulée ?

3. Mettre au point un espace à l’abri des abus narcissiques

La route vers la guérison des abus narcissiques peut être longue, douloureuse et remplie de frustration. C’est parce que les narcissistes vous ôtent votre plus grand atout : votre espace. Nous avons tous besoin d’espace physique pour nous sentir en sécurité, d’espace psychologique pour réfléchir et faire des choix judicieux. Le narcissiste veut arracher tout ça. Il remet en question et reprogramme votre identité, accable vos facultés puis vous dévore de l’intérieur. Il vise à vous ôter votre « identité ». Votre défi sera de rétablir un espace qui est hors de sa portée. Voici quelques exemples :

La solitude

Il peut s’agir d’un parc où vous pouvez marcher et réfléchir, un café où vous pouvez prendre un thé ou un café, ou bien un lieu saint où vous pouvez vous assoir et méditer. L’idée est de s’emparer le réflexe de prendre du recul. Dans cet espace physique, vous êtes libre de percevoir et de réfléchir sans que personne définisse les pensées et les émotions. Par la solitude, vous vous rapprocherez de vous-même, ce qui peut être une expérience bouleversante. Cependant, la solitude est aussi une occasion pour vous de « revitaliser » et de rétablir un lien avec vous-même et de cette notion de « soi ». C’est l’occasion de vous « rappeler » votre identité.

Le cabinet du thérapeute

Le thérapeute peut vous offrir un espace sûr pour explorer vos émotions et vos doutes. C’est un endroit qui peut vous fournir un miroir objectif et restaurer votre santé mentale et votre emprise sur la réalité, que le narcissiste cherche ardemment à détruire. L’abus narcissique est impitoyable et sans résistance, comblant toutes les lacunes dans votre esprit jusqu’à ce qu’il ait détruit votre réalité. La thérapie est indispensable pour la guérison parce qu’elle remet en question cette réalité et permet d’avoir un véritable aperçu de l’état émotionnel. Non seulement un narcissiste manipule sa cible, mais la cible se fait bercer également des illusions en vue de s’adapter. La vie fantasmatique est un mécanisme de défense naturel, mais lorsque vous essayez de vous remettre de l’abus narcissique, elle peut gêner.

Un bon thérapeute défiera doucement vos hallucinations et vous encouragera à prendre vos responsabilités en main. En outre, en raison du mal que l’abus narcissique fait à votre estime de soi, vous pouvez perdre courage à un moment vraiment inattendu. L’abus narcissique crée un ensemble de croyances et de modèles qui se perpétuent longtemps après le départ du narcissiste. Une visite chez un thérapeute peut être un excellent moyen de vous remettre sur les rails.

La méditation

Arrêtez-vous, respirez profondément et concentrez-vous sur votre corps. Faites-en une habitude. Soyez attentive aux sensations et aux émotions éprouvées. Votre esprit se battra pour votre attention, mais si vous avez la persévérance et le courage de ne pas vous laisser distraire par vos pensées, vous pouvez trouver un espace de paix abondante. La méditation peut vous aider à le trouver. La méditation n’a pas d’objectif; il s’agit de trouver le meilleur moyen. Il faut du temps pour comprendre ce paradoxe, mais une fois que la méditation devient une habitude, l’image devient plus claire. Il y a une nette différence entre vous et votre esprit. La méditation est la pratique d’ouvrir la brèche pour que vous puissiez être témoin du véritable soi. Le mental est le royaume du narcissiste, et si vous y êtes fortement identifié, vous devenez beaucoup plus vulnérable à la manipulation. La pratique de la pleine conscience augmente la sensibilisation, et en augmentant la sensibilisation, vous gagnez un outil puissant pour la guérison.

4. Identifier les obstacles à la guérison des abus narcissiques

Il importe d’identifier les obstacles auxquels vous seriez affrontés lorsque vous vous remettrez d’abus narcissiques. En les identifiant vous pouvez leur donne conscience. Quand ils surgissent, vous pouvez apprendre à les voir tout en avançant. Les obstacles sont des modèles conditionnés dans notre esprit. Quand nous refusons de les associer aux activités, ils perdre progressivement leur emprise sur nous.

Voici quelques obstacles qui empêchent la guérison d’abus narcissiques :

La privation d’amour

Au fond de nous, nous avons un besoin inné d’aimer et d’être aimés. L’abus narcissique nous épuise et nous laisse dans un état de manque d’affection. Même après que vous êtes libéré physiquement, il faut des soins cohérents et adaptés pour affronter ce manque et vous ramener à l’équilibre émotionnel. Vous ne pouvez pas l’éviter. Les narcissistes l’apercevront de loin et l’utiliseront pour vous manipuler. C’est comme une force gravitationnelle qui agit contre votre volonté et obscurcit votre jugement, qui pourrait vous pousser à faire les mauvais choix involontairement. 

La manipulation mentale

L’abus narcissique est une forme de lavage de cerveau. Afin de vous contrôler, un narcissiste attaquera sans relâche votre esprit jusqu’à ce qu’il puisse contrôler votre perception. Il portera des jugements sur vous, il remettra en question vos choix de vie, il mentira et vous transmettra de fausses informations sur sa supériorité. Il vous fera croire des choses imaginaires. Quand vous avez un sens déformé de la réalité, vous n’avez aucune idée de ce qu’il faut changer. Sa réalité sera la vôtre. Il détiendra le contrôle sur votre esprit. Avoir de bons amis à qui poser des questions et un bon thérapeute est donc primordial.

La culpabilité

La culpabilité est ce sentiment incessant et rongeant, qui vous attaque 24/7.  C’est comme un coup de pied dans le ventre à chaque fois que vous faites quelque chose, que vous dites quelque chose.  C’est un sous-produit de la vie sous un régime narcissique. Lorsque vous n’agissez pas selon ses attentes, le narcissiste vous rappellera constamment les « sacrifices » qu’il a fait pour vous, dont la plupart étaient non-sollicités. Quand on ne peut pas se rendre à un dîner, mais qu’on demande qui vient, et qu’on se fait dire : « Eh bien, tu ne viens pas, c’est déjà ça de confirmé », votre loyauté envers le narcissiste est remise en question.  Ses attentes strictes donnent lieu à de nombreux points qui engendrent la culpabilité.  Vous avez l’impression de toujours le laisser tomber.  D’innombrables cas conduisent à la culpabilité ordinaire, celle-ci étant l’émotion par défaut qui accompagne la plupart de vos choix.

Avec n’importe quelle de ces obstacles, la philosophie est simple; identifiez-le, prenez-en conscience, remettez-le en question puis continuez à avancer.

5. Se rappeler de ce qui se trouve au-delà de l’abus narcissique

On se laisse tous décourager par moment.  Les cibles d’abus narcissiques le font tout en oubliant ce que c’est que de se sentir autonome. Lorsque vous êtes consumé par la folie du narcissisme, vous oubliez l’objectif de votre vie. Vous perdez vue de qui vous êtes et de pourquoivous l’êtes. Cette étape consiste à établir vos priorités. La guérison de l’abus narcissique devrait d’abord être axée sur la reconquête de votre esprit suivi de votre véritable soi. Vous luttez pour redevenir vous-même. Vous vous battez pour revendiquer votre droit de naissance, qui comprend réfléchir, percevoir et agir pour vos propres intérêts. Les narcissites vous privent de ça et vous convainquent que c’est mal de le vouloir. Il existe un endroit essentiel, spirituel et puissant en vous qui peut apporter de la clarté et donner un sens à votre vie. Quand vous ne pouvez pas sentir cette présence vibrante, rappelez-vous qu’elle est là. Rappelez-vous pourquoi vous vous battez.

6. Persévérer

Quand on se remet d’abus narcissiques, la persévérance est un devoir. Il est également déterminant d’avoir un cadre à suivre. Laissez tomber l’étiquette de la victime, créez un espace indépendant, identifiez vos obstacles et rappelez-vous chaque jour de ce vers quoi vous avancez. Vous êtes intrinsèquement formidable, cependant dans un monde où le narcissisme se trouve de plus en plus, vous pouvez facilement vous perdre. Il n’y a pas de cause pour laquelle il vaille plus la peine de se battre.

Voici quelques livres , pour aller plus loin dans le processus de guérison de l’abus narcissique :

  1. Comment tuer un narcissiste: démystifier le mythe du narcissisme et se remettre d’abus narcissiques.
  2. Narcissism To Rebirth: le guide complet pour une transformation après un abus narcissique (livre rédigé en langue anglaise).
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on reddit
Share on email

© JH Simon / Sitemap

AUDIOBOOK special offer

$7.95

(RRP $24.95)