Est-ce possible d’avoir une relation saine avec un narcissiste ?

Il faut d’abord définir ce qu’est une relation saine.

Pour ceux qui veulent éviter l’abandon, qui veulent simplement avoir quelqu’un à affermir et jouer le rôle de leur surmoi (soi supérieur), un narcissiste leur conviendra, ceci-dit la personne devra restée indispensable au narcissiste. Autrement, rien n’ira plus. Est-ce que ce genre de relation est saine ? Non. Cependant, elle répond aux besoins de base – refouler la solitude et l’abandon.

Pour mettre fin à ce modèle de complaisance temporaire, une personne doit rompre avec le « confort » que procurent les relations narcissiques et se confronter à ses propres craintes. En faisant cela, elle sera plongée la tête la première dans la terreur du gouffre. Cependant, elle aura également créé un espace permettant le développement d’une relation saine.

En quoi consiste une relation saine ? Tout le monde aura des attentes différentes, mais voici une liste de base. Une relation saine implique :

  1. Deux personnes qui, visiblement, partage tout, y compris la honte de l’autre, ses émotions, ses souhaits, ses rêves et son besoin d’un sens fondamental du respect de soi, de la dignité et des limites. Dans une relation saine, chaque personne aperçoit la vérité derrière le masque, ou du moins essaie de l’apercevoir, de la comprendre et d’y travailler. Cela nécessite de la vulnérabilité, de l’empathie et de la patience.
  2. Deux personnes qui pourraient essayer de surpasser l’autre, mais qui choisissent plutôt d’être sur un pied d’égalité tout en se soutenant mutuellement. Dans une relation saine, les rêves, les désirs et le besoin d’ajuster les envies de chacun sont importants pour le partenaire afin que chacun profite de sa liberté. 
  3. Deux personnes qui peuvent mutuellement cerner leurs ressentis et adapter leur comportement de façon à entretenir l’affection, le respect et la dignité. Par exemple, lorsqu’une personne ne se sent pas bien et que son estime de soi est basse, l’autre l’apercevra et s’occupera de son partenaire, elle évitera de parler élogieusement de sa propre vie jusqu’à ce que l’autre soit de nouveau en « forme » et prêt à recevoir et à partager.

Pour récapituler, une relation saine rassemble tout son courage sous forme de vulnérabilité, de honte saine, de coopération et de reconnaissance des limites respectives. Une relation saine privilégie l’actualisation du véritable soi sur l’approvisionnement narcissique.

Le narcissiste en est-il capable ?

Plus de questions et réponses

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest